Boostez votre profil LinkedIn !

Attirez l’attention des professionnels et des entreprises !

Le réseautage est un élément-clé dans la réussite d’une carrière. Avec plus de 3 millions d’utilisateurs en Belgique, et 22 millions en France, LinkedIn s’est imposé comme LE réseau social professionnel. Et il n’est pas réservé qu’aux cadres.

Que vous soyez étudiant, jeune diplômé ou déjà dans la vie active, il est un outil puissant pour vous connecter aux autres professionnels et employeurs potentiels. Alors, comment en faire un allié pour démarrer votre carrière sur les chapeaux de roues ou la dynamiser ?

Précision : Cet article se focalise sur les points-clefs pour être repéré par les entreprises.  Vous partez de zéro ? Consultez d’abord la rubrique assistance de LinkedIn. Elle vous donnera toutes les informations pratiques pour créer votre profil.

1. Rendez votre profil attractif

Introduction

Savez-vous qu’un profil arborant une photo est 14 fois plus consulté ? Les consignes sont toujours les mêmes : utilisez une photo professionnelle, pas celle de votre profil Facebook, inutile d’y être accompagné de votre petit chaton (au propre comme au figuré), ou de porter le smoking du mariage de votre tonton… Maître-mot : Donnez envie de travailler avec vous, en inspirant naturellement la sympathie et la confiance.

Pour le titre, si vous êtes déjà en fonction, indiquez le domaine dans lequel vous excellez. Par exemple « Créateur de nouvelles saveurs », plutôt que votre poste actuel et le nom de votre entreprise. On le retrouvera d’ailleurs plus loin dans la rubrique « Expérience ». Si vous êtes à la recherche d’emploi, renseignez le type de poste que vous ambitionnez.  Encore étudiant ? Mentionnez les études que vous suivez : « Etudiant en 1ère Master en kinésithérapie ».

Infos

Ce texte est essentiel mais plus délicat à rédiger.  Il s’agit ici de résumer votre « proposition de valeur ».  C’est-à-dire la valeur ajoutée (ou bénéfices) que vous apportez à vos interlocuteurs (clients, collègues, partenaires…). Elle doit répondre à 3 questions :

  • Quel est votre situation actuelle ? Par exemple : « Après 3 ans d’expérience comme Food Technologist au sein d’un département R&D, je suis actuellement Chef de Projet chez Pasta Italia. » ;
  • Quelle est votre expertise ? « Je me suis spécialisé(e) dans le développement de nouveaux produits alimentaires, particulièrement des plats préparés à base de pâtes… » ;
  • En quoi êtes-vous différent des autres ? « J’ai développé une gamme de produits Vegan… ». Mentionnez ici un projet spécifique ou un client référent.

Uniquement si vous êtes en recherche d’emploi, précisez-y le type de rôle ou projet auquel vous aspirez.  « Je souhaite gérer une équipe de recherche au sein d’une entreprise du secteur agroalimentaire ayant un scope international… » 

Concluez votre résumé par une incitation à l’action : « Contactez-moi volontiers :  xxx.xxx@xxx.com ou +32…. « 

La formulation doit être claire (pour être compréhensible par vos cibles), spécifique (c’est-à-dire pointer vos atouts personnels) et la plus unique possible (ce qui vous distingue de vos camarades de promotion ou collègues). Le texte doit être suffisamment accrocheur pour donner envie de lire la suite, tout en restant naturel et modeste !

Utilisez les termes employés pas vos interlocuteurs-cibles pour être plus facilement repérés par les moteurs de recherches, référencements naturels ou SEO (pour search engine optimization) des sociétés qui recrutent.  Inspirez-vous de la rubrique offres d’emploi de LinkedIn et repérez les mots-clés utilisés dans les annonces qui vous intéressent. Un site tel que Tagcrowd visualise les mots les plus courants d’un texte ou d’une page Web. Dans notre cas par exemple « Food technology, HACCP, NPD (new product development)» , mais aussi les valeurs véhiculées par la culture d’entreprise… 

Attention, seules les 3 premières lignes s’affichent au départ.  Soignez donc la rédaction et placez-y des mots-clés judicieux pour donner envie de cliquer sur le « voir plus ».

Mais encore…

Renseignez un maximum de données dans la rubrique « coordonnées personnelles » pour que les recruteurs puissent vous contacter aisément.  

Renommez l’url de votre profil public afin d’apparaître plus facilement dans les moteurs de recherche : www.linkedin.com/in/prenomnom. Cette option est accessible via l’édition de votre profil : « Modifiez votre URL personnalisée »

Téléchargez enfin votre CV au format PDF dans la rubrique media et/ou une présentation Powerpoint si vous souhaitez vous démarquer.

2. Construisez votre « marque personnelle »

Le produit… c’est vous ! Définissez précisément ce que vous avez « à vendre » : vos connaissances, compétences, expériences, résultats… et à qui : secteurs, type d’entreprises, interlocuteurs…  Ils sont votre public cible.

Faut-il avoir un profil LinkedIn alors qu’on est encore étudiant ? Oui ! Que ce soit pour comprendre le métier auquel vous vous destinez, rechercher des stages ou des informations utiles pour vos cours ou travaux, LinkedIn peut se révéler un outil très précieux. 

A fortiori lorsque vous êtes en dernière année d’études ou fraîchement diplômé, vous pourrez y rechercher un emploi ou des partenaires si vous lancez votre start-up.  Vous aurez ainsi déjà acquis une certaine crédibilité et expertise qui vous permettront d’être perçu comme un professionnel sur le marché du travail. 

3. Créez votre réseau professionnel

Votre réseau de contacts sera un atout formidable pour accéder directement ou indirectement au job de vos rêves.

Attention toutefois : LinkedIn n’est pas Facebook ! Ce réseau demande un degré de formalisme plus élevé. Il ne s’agit ainsi pas d’«amis» mais bien de «contacts professionnels».  Pas question donc de poster vos photos de sorties, blagues ou petites annonces…

Vous pouvez vous abonner à des influenceurs (Bill Gates, Richard Branson…), des entreprises pour suivre leurs actualités et/ou offres d’emploi (en activant des alertes), des écoles, ou des groupes (Alumni, associations professionnelles, experts…).

Rejoindre des groupes est fondamental car ils vous permettent de partager votre expertise avec des pairs.  Certains groupes sont privés (n’hésitez alors pas à leur demander l’autorisation de les rejoindre) mais beaucoup sont publics.

Vous pouvez aussi construire votre réseau personnel en invitant des contacts. Pour cela,  recherchez le nom de la personne et personnalisez toujours votre demande en expliquant pourquoi vous la contactez (demande de conseil, suivre ses publications…). Si vous avez des contacts communs, demandez-leur de vous mettre en relation.  Vous pouvez aussi d’abord commenter ou partager leurs publications pour initier le contact.

4. Publiez du contenu

Comme sur Facebook, vous pouvez publier des posts, mais aussi des articles.  Pour donner envie de les consulter, utilisez des outils de création de visuels professionnels tels que Canva, Adobe Spark ou Infogram. L’aspect visuel est primordial.

Oui mais que partager ? Etre étudiant c’est déjà un métier. Vous pouvez partager une multitude d’informations. Par exemple, vos opinions et avis par rapport à des groupes de travail, des cours marquants, des stages…

Pensez aussi à publier les conclusions de vos travaux / devoirs, d’études de cas, rapports de stage (attention à la confidentialité) ou mémoire.

Vous pouvez également répercuter des informations clés sur les tendances au sein de votre domaine, notamment via Scoop.it. Veillez à y apporter votre touche personnelle en y ajoutant un commentaire ou un résumé, tout en citant vos sources.  Enfin, des quiz, citations ou astuces seront également appréciés.

La formulation du titre de vos posts est essentielle. Elle peut être informative ou incitative. Plutôt que de mentionner une problématique, par exemple « Création d’un profil LinkedIn », préférez « Boostez votre profil LinkedIn !». Beaucoup plus impactant, non ? 😉

Publiez de manière régulière plutôt qu’épisodique.

Comment rédiger ? Le but est d’être lu, pas de se faire plaisir. Privilégiez un langage concis (phases et paragraphes courts), concret (non conceptuel) et avec des hyperliens vers vos sources d’informations.  Maniez l’humour avec précaution. Pensez à poser des questions, susciter des commentaires ou avis et… incitez à partager vos posts.

Enfin, répondez rapidement aux commentaires (positifs comme négatifs), conversez avec votre audience et remerciez vos interlocuteurs.

Conclusion

Il ne suffit donc pas de créer votre profil sur LinkedIn. Il  s’agit de le rendre attractif, de construire votre « marque personnelle », de constituer ensuite un réseau de contacts et de partager vos connaissances et expériences.

De cette manière, vous entrez de plein pied dans le monde professionnel fait de partages, d’échanges et de relations. 

Vous voilà à présent mieux connecté encore au monde du travail.  A vous les opportunités ! D’ores et déjà, plein succès dans votre (future) carrière.

Dès à présent, connectez-vous volontiers à mon compte professionnel et/ou personnel et suivez notre page entreprise Prometheo Academy.

Très impatient de lire vos commentaires ci-après et d’échanger avec vous. 

Vous avez apprécié cet article ? Alors likez-le et partagez-le pour en faire profiter vos relations !

A très bientôt !

Jean-Luc

Depuis plus de 25 ans, j’aide de nombreux cadres à déployer leur plein potentiel et de nombreuses sociétés à réaliser leurs ambitions en renforçant leurs équipes dirigeantes