Que répondre à la question « Parlez-moi de vous » ?

Nous l’avons vu dans un précédent article, l’une des questions les plus souvent posée en début d’entretien d’embauche est “Alors, parlez-moi un peu de vous !
Comment répondre au mieux à cette question ? Dois-je raconter ma vie ? Évoquer mon parcours académique et professionnel ? Partager mes loisirs et passions ?
Même si au premier abord cette question semble plus simple qu’une explication technique ou qu’une demande d’exemple concret, ne la prenez surtout pas à la légère. Ce n’est pas une invitation à parler de tout et de rien de manière débridée.
Cette question à priori sans but précis en possède bien un en réalité. Lequel ? La question que se pose votre futur employeur à ce moment est : Peut-il·elle répondre aux besoins de ce poste?et surtout pas Je veux tout savoir lui·elle”.
Mais comment passer de la question générale de l’intervieweur à une réponse ciblée sur ce point ?

Vous êtes plus que votre “bio”

Grâce à votre CV, votre interlocuteur connaît déjà vos antécédents professionnels. Rappeler votre situation et vous lancer dans un long monologue sur votre parcours est donc inutile. Mais la plupart des candidats le font pourtant...

Il est beaucoup plus utile d’établir des correspondances entre votre profil et le poste ambitionné. Surtout pas de raconter votre vie ou prouver des qualifications. D’ailleurs si vous n’étiez pas un minimum qualifié, vous ne seriez pas là.

Comment vous y prendre ? Imaginez que vous passiez une audition pour The Voice, Belgium's Got Talent ou une pièce de théâtre. Allez-vous leur raconter votre vie en détails ? Aucun intérêt. Par contre, vous allez montrer un extrait de votre talent pour tenter de leur prouver que pouvez tenir ce rôle. Car vous le savez fort bien, en vous écoutant ils cherchent à vous imaginer dans le rôle... et à savoir s’ils vont vous l’attribuer.
Alors ici non plus ce n'est vraiment pas le moment de mentionner des informations personnelles sur votre vie, votre famille, vos vacances récentes et votre sport favori. Cela peut très bien venir plus tard, à la fin de l'entrevue. Pour l'instant, profitez au maximum de ce moment pour faire une bonne première impression.
Concrètement, je vous recommande de procéder en trois étapes.
1. Tout d'abord, identifiez ce dont l'organisation a spécifiquement besoin dans ce poste.
2. Ensuite personnalisez votre réponse pour vous positionner comme la meilleure personne pour répondre à ce besoin.
3. Enfin, entraînez-vous !

1. Identifiez le besoin

Comment identifier les besoins de l’organisation ? Examinez l’offre d’emploi ou la description du poste comme une carte aux trésors pour en extraire les secrets. Des expressions telles que «indispensable» ou «must» parlent d’elles-mêmes. Alors mettez-les en évidence dans votre présentation.
Les éléments situés plus bas dans la liste ou étiquetés «de préférence» ou «souhaitable» sont certes plus secondaires, mais néanmoins intéressants à évoquer si vous les possédez.
Notez que certaines de vos compétences peuvent correspondre à point bien précis du profil ou des responsabilités, même si vous n’avez pas encore occupé ce type de poste. Ne vous laissez-pas démonter par “Donc vous n’avez encore jamais été Product Manager” mais montrez que vous avez déjà fait des analyses de marché, géré des projets, traité des retours clients...
Souvent vous n’aurez pas l’expérience idéale souhaitée. Qu’à cela ne tienne, efforcez-vous de mettre en évidence vos projets les plus proches ou les compétences les plus transférables à ce nouvel environnement. Même si la fonction que vous occupez porte un autre nom, expliquez comment vos compétences actuelles sont compatibles avec l’offre d'emploi.
Ensuite, consultez le site Web de l'organisation, cliquez sur «À propos» et informez-vous sur sa culture d'entreprise et ses valeurs fondamentales. Parle-t-on principalement de retour sur investissement pour les actionnaires ? De servir le client ? De soutenir les collaborateurs ou de promouvoir l'équilibre travail / vie privée ?
En tirant parti de ces deux sources (annonce/descriptif de fonction et site internet), notez les 3 à 5 attributs personnels qu'ils recherchent le plus. Recherchez y des qualités telles que «esprit d'équipe» ou «intérêt pour les soins de santé», plutôt que des qualifications comme un MBA ou «cinq ans dans un domaine similaire”.
Utilisez ces informations pour compléter la phrase suivante : «Ils recherchent quelqu'un qui…» et écrivez-le dans votre préparation.

2. Répondez au besoin

Maintenant, changez légèrement le libellé en «Je suis quelqu'un qui ... » ou «Au travail, mon approche est ... »
Choisissez l’une ou l’autre histoire de votre vie professionnelle qui illustre que vous répondez à ce besoin particulier, de préférence dans un environnement/contexte proche de celui de l'entreprise dans laquelle vous postulez.

3. Entrainez-vous

Rassemblez ces deux éléments – votre «Je suis quelqu'un qui…» et votre histoire - et entraînez-vous à les dire à voix haute. Vous serez tenté de marmonner la réponse, mais ne succombez pas à la facilité. La pratique à haute voix est essentielle car l’entretien n'est pas un exercice mental mais physique : vous avez donc besoin de votre esprit et de votre bouche et de les faire travailler de concert afin de transmettre au mieux votre idée.
Testons cela dans un scénario fictif : vous postulez pour un poste de supervision du service client pour un grand câblodistributeur appelé BELNET. Vous avez découvert sur le site Web de BELNET qu'un excellent service client est une caractéristique de leur marque et que le «soutien» est l'une de leurs valeurs fondamentales. Dans la description de poste, vous avez aussi repéré que «de solides compétences en communication» étaient fortement appréciées.
Le jour de l'entretien, vous vous asseyez et à un moment donné, on vous demande : "Parlez moi de vous !"
A présent, vous savez à quoi ressemble une réponse optimale :
“J'ai toujours été une personne orientée vers les autres. Déjà à l'école, j'étais plus heureux de parler et d'écouter des gens - même des étrangers - surtout si je pouvais les soutenir d'une manière ou d'une autre. Par la suite, j’ai travaillé comme étudiant où je devais conseiller des clients dans un centre commercial à propos d’abonnements d’énergie 100% verte... J’ai aussi fait un stage dans le call center d’un opérateur télécoms où je devais répondre à des clients qui avaient des soucis avec leurs téléphones portables... C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’admire vraiment la façon dont BELNET traite ses clients avec respect et bienveillance. Comme vous le voyez mon objectif a toujours été de combiner ma volonté d'aider les autres avec ma passion pour la relation client”.
La raison principale pour laquelle une réponse comme celle-ci est idéale est que vous avez mis en correspondance qui vous êtes et votre histoire personnelle avec la marque et le besoin principal de l'entreprise, tout en répondant directement à la question.
Vous voici à présent mieux à même d’articuler les besoins de l’organisation et votre histoire personnelle. Observez les yeux écarquillés de vos interlocuteurs. Vous avez marqué des points et vous vous êtes placé au dessus de nombreux autres candidats. Pourquoi ? Parce que, contrairement à eux, vous ne leur avez pas simplement parlé de vous, vous avez souligné pourquoi vous êtes intéressant pour eux et donc pourquoi ils devraient vous engager !

Vous avez trouvé de la valeur dans cet article ? Likez-le ou partagez-le pour en faire profiter vos relations !

Très impatient de lire vos commentaires ci-après et d’échanger avec vous.

Beaucoup de succès et à très bientôt !
Jean-Luc
Posted in My job and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.